Rechercher

Une belle chronique pour Mathilde !

Quelle belle surprise que de découvrir sur la page FB de Françoise Vergnault une critique élogieuse de Château La Fugue !

J'écris pour mon plaisir, mais dans l'espoir évidemment que ce plaisir sera partagé par les lectrices et les lecteurs. C'est une immense satisfaction de savoir que les histoires que l'on invente voyagent et trouvent leur public. Merci donc du fond du cœur à Françoise Vergnault pour sa critique. Je suis sincèrement touchée de voir qu'elle parle de Mathilde et de Lucien bien mieux que je ne saurais le faire ! Voici donc sa chronique du 3 mars :


Château La Fugue

De Christine Chaumartin

Mathilde est une jeune femme dynamique et curieuse de tout, parfois un peu trop curieuse d’ailleurs, mais n’est-ce pas un atout lorsqu’on exerce, comme elle, le métier de journaliste.

Son frère, Lucien, possède un caractère calme. Il est un peu casanier aussi. Sa passion, le peintre Crivelli dont il est devenu un spécialiste incontestable.

Mathilde doit faire un reportage sur les vendanges. Pas trop passionnant, mais pourquoi ne pas en profiter pour acheter quelques bonnes bouteilles. Pour ce faire, elle demande à Lucien de l’accompagner. Celui-ci se laisse convaincre.

Mais en Bourgogne, les attendent d’autres aventures, suite à la disparition d’une jeune fille de seize ans, Lisa Vernay, domiciliée à Saint-Bris dans l’Yonne, puis la découverte d’un cadavre dans un vignoble.

Mathilde va faire des recherches parallèlement à la police, recherches qui vont lui valoir de faire la connaissance d’un couple plutôt étrange, adepte de sciences occultes, et peut-être pas tout à fait étranger aux événements.

Bien d’autres personnages graviteront autour du frère et de la sœur...... Rencontres intéressantes, amicales, parfois musclées.....

Une intrigue policière aux nombreux rebondissements qui tiennent en haleine. Un livre dans lequel on ne s’ennuie pas une seule seconde.

Mathilde nous entraîne dans un tourbillon incessant. Tout va vite, très vite et on a hâte de connaître la suite et la fin..... et on en redemande.

Il y a plusieurs autres enquêtes de Mathilde. Formidable, car il y aura encore avec elle de merveilleux moments de lecture !

Pour les curieux

Carlo Crivelli est un peintre italien de la Renaissance dont les dates de naissance et de mort ne sont pas réellement connues, mais que l’on peut situer entre 1430 et 1435 pour sa naissance à Venise et vers 1494/1495 pour son décès.

Bien que peintre de la Renaissance Carlo Crivelli se renouvelle sans cesse avec originalité, recherchant la perfection.

Carlo Crivelli orne ses œuvres religieuses de détails incongrus tels des fruits, des fleurs et surtout des concombres.

Pourquoi ?

Pour troubler, perturber le spectateur, en créant une perte de contrôle ?

Pour mettre un peu d’humanité dans ses œuvres mystiques ?

Malgré des suppositions, à ce jour, le mystère reste, non résolu.


Françoise Vergnault est auteure de romans et de contes, elle est également une grande lectrice curieuse de découvrir de nouveaux auteurs et de faire partager ses lectures. Pour cela, elle anime le Point-Lecture de Venon dans l'Eure, rédige des chroniques sur sa page Facebook et des articles sur son blog ( https://vergnaultfrancoise.blogspot.com/search/label/contes ).

Je l'ai rencontrée une première fois au salon d'Elbeuf en novembre dernier et plus récemment à celui d'Igoville. C'est là qu'elle s'est laissée tenter par Château La Fugue !

Encore merci à elle !

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout