Rechercher

La Fille de l'Ours n°11 : OURS

Le meilleur pour la fin, le héros du roman, celui que l'on croise sous toutes les formes dans le nord-ouest américain : l'Ours !

Ours Totem au SAM (Seattle Art Museum)

Les ours donc sont partout et pour commencer, dans les magasins de camping, loisirs et nature. On y trouve tout l'équipement pour se prémunir des ours. Des boîtes et sacs étanches pour y stocker la nourriture et tous les produits odorants susceptibles d'attirer un plantigrade affamé, des grelots à accrocher au bâton de marche ou au sac à dos pour l'inciter à ne pas croiser votre route, et bien sûr l'inévitable bear spray, une bombe au poivre que tout bon randonneur porte à la ceinture, prêt à dégainer en cas d'attaque. Et hop ! Une bouffée de poivre dans le museau et le nounours fait demi-tour aussi vite qu'il avait chargé. Dans les maisons des parcs, des vidéos filmées par les rangers montrent comment les utiliser.

Rayon anti-ours !

Bon, on rigole, mais je vous assure que quand nous avons croisé les traces toutes fraîches de la maman ours et de son ourson sur notre tout petit sentier de randonnée désert, nous avons eu vite fait d'aller chercher la bear spray au fond du sac à dos pour la garder à la main...

Enfin voilà, munis de notre arsenal, nous sommes prêts à aller camper.

Petit arrêt d'abord au visitors center du parc avant d'aller planter la tente.


Le message est clair ! Attention aux gourmands !

Allez, c'est parti. Et c'est évidemment un ours qui nous accueille au camping.


Un des campings au coeur de Yellowstone.

Sur chaque emplacement est installée une bear box : obligation d'y déposer tout ce qui peut mettre l'eau à la bouche des ours gloutons : nourriture, mais aussi produits de toilette, eau et chaussures ?

Une bear box.

Et sur les tables de pique-nique, on n'échappe pas à de nouvelles mises en garde.


Dans les parcs, les rangers sont charmants, disponibles, accueillants et prêts à répondre à toutes vos questions. Par contre, avec les consignes à propos des ours, ils ne plaisantent pas ! Nous en avons fait l'expérience pour notre plus grande honte ! Nous sommes partis en laissant sur la table une cafetière VIDE et PROPRE. A notre retour, à sa place nous avons trouvé un avertissement, nous informant que nous avions enfreint les règles de sécurité et que, pour cette fois et cette fois seulement, nous n'aurions pas d'amende et pourrions récupérer notre cafetière dans la bear box des sanitaires...

Il faut dire que si un ours réussit à s'emparer de nourriture de campeurs, il est immédiatement chassé et abattu. S'il l'a fait une fois, il recommencera et devient donc véritablement dangereux. Protéger sa nourriture, c'est donc protéger les ours !


Voilà, le saumon frais pêché, c'est mieux qu'un sandwich !

Quand on ne campe pas, on va à l'hôtel. Mais là aussi, les ours nous attendent...


En fait, l'Ours est au nord-ouest américain ce que la vache est à la Normandie ! Un emblème touristique.



Mais il est également la mascotte des parcs nationaux. Sous le nom de Smokey, avec son chapeau de Ranger, c'est lui qui s'occupe de la prévention des feux de forêt.



Bref, on en aura quand même côtoyé quelques-uns...




6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout