Rechercher

La Fille de l'Ours, carnet de voyage n°9.

Après la bataille de Big Hole, les Nez Perces comprirent que jamais plus ils ne trouveraient la paix sur le territoire américain. Décision fut donc prise de rejoindre les Sioux de Sitting Bull dans leur exil au Canada.


Grand Prismatic, Yellowstone National Park.

Le 23 août 1877, les Nez Perces pénétrèrent dans le parc de Yellowstone, premier parc des États-Unis, qui avait ouvert cinq ans plus tôt. Ils y croisèrent des touristes et des chercheurs d’or dont la plupart furent pris en otage puis relâchés. Certains, (deux ?) cependant y laissèrent la vie, de jeunes guerriers Nez Perces ayant voulu venger les morts de Big Hole.



En sortant de Yellowstone, la troupe de Joseph prit la direction du nord et du Canada. Les Indiens parvinrent à distancer leurs poursuivants après la bataille de Canyon Creek, le 13 septembre. Ils comblèrent en effet l’étroit défilé qu’ils venaient d’emprunter, coupant ainsi la route à l’armée.

Cette victoire leur fut finalement fatale, car ils se crurent en sécurité et prirent le temps d’établir un camp à Bear Paw, afin que les enfants et les vieillards épuisés puissent reprendre des forces. En quatre mois, ils venaient de parcourir plus de 2000 km. Ils étaient à 30 miles de la frontière canadienne, soit 45 km de leur but. Ils ignoraient que le Colonel Miles arrivait de l’est, à la tête de 600 hommes. Parmi eux, les Custer’s Avengers, comme ils se désignaient eux-mêmes, les rescapés du 7e régiment de cavalerie de Custer, défait à Little Bighorn.

L’attaque eut lieu le 30 septembre. Les Nez Perces la repoussèrent, mais les pertes furent lourdes dans les deux camps. Plutôt que de lancer une seconde offensive, Miles préféra assiéger le camp de Chief Joseph. La neige se mit à tomber, et le froid s’ajouta à la faim pour accabler les Indiens.

Le 4 octobre, arriva le général Howard, l’ennemi du début qu’on avait toujours réussi à distancer. Cette fois, il n’était plus possible de lui échapper.

Le 5 octobre 1877, Looking Glass fut tué, atteint d’une balle en pleine tête. White Bird et une centaine d’autres réussirent à s’enfuir vers le Canada et Chief Joseph se rendit pour épargner son peuple.

Chief Joseph en 1877.
Chief Looking Glass.

Miles avait promis à Chief Joseph qu’ils pourraient rejoindre la réserve de Lapwaï. Cette promesse, comme tant d’autres, ne fut pas tenue. Les Nez Perces furent conduits loin de leurs terres, dans les territoires indiens qui deviendraient plus tard l’Oklahoma. Beaucoup y périrent, incapables de s’adapter à cette région et à son climat. Les survivants ne furent autorisés à rejoindre le nord-ouest qu’en 1885, dans la réserve de Colleville dans l’état de Whasington. C’est là que mourut Chief Joseph en 1904.



10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
© 2020 by Christine Chaumartin. Proudly created with WIX.COM