Rechercher

La Fille de l'Ours, carnet de voyage n°4.


Kooskia, Idaho.

En quittant Kamiah et en suivant la Clearwater River vers le sud, on arrive à Kooskia, un village d’un peu plus de 600 habitants. Les Nez Perces appellent la Clearwater « koos-koos-kia », d’où le nom de la ville. C’est là, au bord de la rivière, que se situait le village du Chef Looking Glass. Un parcours historique en rappelle le souvenir.





Les berges de la Clearwater, à l'emplacement du village du Chef Looking Glass.

L’histoire des Nez Perces, comme celle de nombreux peuples natifs, est celle d’une succession de traités bafoués, d’exodes vers des réserves dont les limites se réduisent sans cesse comme peau de chagrin.

Un premier traité fut signé en 1855 à Walla Walla qui laissa aux Nez Perce la quasi-totalité de leurs terres. Las, en 1860, on y découvrit de l’or. Un nouveau traité, en 1863, réduisit donc le territoire des Nez Perces. Le village de Looking Glass était dans ces limites et en 1877, lorsqu’éclata la guerre, Looking Glass s’y trouvait paisiblement avec les siens. Le général Howard donna pourtant l’ordre de l’attaquer et de l’incendier. Looking Glass fut alors convaincu qu’aucune paix ne serait possible et il rejoignit Chief Joseph dans sa longue marche. Mais nous en reparlerons.


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
© 2020 by Christine Chaumartin. Proudly created with WIX.COM