Rechercher

Forges-les-Eaux, toujours !

Chouette ! Un nouvel article sur le salon du polar de Forges-les-Eaux, publié dans L'Éclaireur-La Dépêche, et signé Benjamin Épineau.

Intrigues, preuves, suspense, bienvenu dans le monde du polar. (L’Eclaireur-La Dépêche)

Le lien :

https://actu.fr/normandie/forges-les-eaux_76276/forges-les-eaux-le-grand-prix-du-polar-maintenu_39635949.html


L'article :

Forges-les-Eaux : le grand prix du polar maintenu

Bien que la deuxième édition du Salon du polar à Forges-les-Eaux ait été annulée, les organisateurs ont décidé de remettre le grand prix du polar.

Par Benjamin Epineau Publié le 21 Fév 21 à 10:16

Initialement prévu le 7 février 2021, le Salon du Polar de Forges-les-Eaux a été annulé à cause de la crise sanitaire. Mais le grand prix du polar sera remis le 27 mars 2021.

Sélectionnés par Philippe Kauffmann, organisateur du salon, dix romans sont en lice.

Parmi eux, cinq histoires se passent dans la région normande, comme dans le livre de Christine Chaumartin, Hareng au sang, où l’intrigue se déroule à Fécamp ou bien le roman de François Fouquet, L’Affaire Levasseur, qui retrace l’histoire vraie d’un meurtre perpétré aux Grandes-Ventes.

Pour désigner le gagnant du prix, les six membres du jury se baseront notamment sur la première et la quatrième de couverture, la fluidité du récit, la crédibilité de l’histoire, les personnages et l’originalité.

La remise du prix se fera le 27 mars prochain « certainement en petit comité », précise Isabelle Klotz, adjointe chargée de la culture et membre du jury à la mairie de Forges-les-Eaux.

Les 10 auteurs en lice : Christine Chaumartin pour « Hareng au sang », Daniel Devaux pour « Le mystérieux évadé », Sophie Etienbled pour « Théopolis Cité perdue », François Fouquet pour « L’affaire Levasseur », Patrick Lorphelin pour « Meurtre à Pontaillac », Marc Masse pour « L’œil du guetteur », Jacky Moreau pour « La blonde qui aimait les pommes », Patrick Morel pour « Les goélands », Françoise Saint-Chabaud pour « On meurt aussi au paradis », Valérie Valeix pour « Mort d’une bougie ».

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
© 2020 by Christine Chaumartin. Proudly created with WIX.COM