Rechercher

Fécamp, fête du hareng 2021 : Souvenirs...


Tempête sur Fécamp, le samedi...

J'étais arrivée la veille au soir et dans la chambre d'hôtel, j'entendais les rafales de vent pendant la nuit. J'imaginais déjà la galère des livres gondolant d'humidité, les affiches s'envolant, mes "Harengs au sang" replongeant dans le port...

Heureusement, en arrivant le matin sur le Quai Conti, nous avons appris que les organisateurs avaient décidé un repli dans la Criée. Ouf ! La température restait glaciale, mais au moins, nous étions à l'abri. Déception cependant pour beaucoup : cela impliquait de renoncer aux harengs grillés et à leur généreuse odeur qui fait partie du charme de la fête (je vous rassure, le dimanche a permis de reprendre cette tradition !) Il restait cependant le hareng mariné, fumé, en salade et bien sûr le Hareng au sang !


Installation sous la Criée : doudoune et bonnet obligatoires

Mes sympathiques voisins : Norm Handi Mer ! :


Et à Fécamp, grâce à la cornemuse et à l'armée du chalut, l'ambiance est toujours là, même par gros temps !



Rappelez-vous... dans Hareng au sang, le crime inaugural se fait au son de la cornemuse...


L'Armée du Chalut au meilleur de sa forme !


Rappelez-vous encore... dans Hareng au sang, Mathilde rencontre Nicolas, un bénévole de la SNSM. Bien normal donc, d'être solidaire avec ces gens qui n'hésitent pas à risquer leur vie au service des autres. Et en plus, c'est une équipe vraiment sympa !



Je suis très heureuse d'avoir fait leur connaissance !

Voilà, le soir tombe sur Fécamp...




Le temps était mauvais, mais la journée fut belle !

24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout