Rechercher

Album Château La Fugue, #2 : Irancy.

Mis à jour : 21 sept. 2020


Irancy et ses maisons de pierres.

Comme promis, nous poursuivons notre escapade bourguignonne par Irancy, réputé pour son vin rouge. C'est un tout petit village, ceint de promenades plantées de tilleuls comme souvent dans la région. Il n'y a pas que dans les Ardennes que l'on va sous les tilleuls verts de la promenade, ces tilleuls qui sentent bon dans les bons soirs de juin !


La vigne est partout, même dans les jardins qui prennent des airs de clos.

Les escaliers des caves ont une bonne descente, eux aussi et par ici, on aime à dire qu'ils sont parfois plus faciles à descendre qu'à remonter...

Soufflot est né à Irancy. Sa maison natale se trouve dans la rue principale à laquelle il a donné son nom.


J'aime ces vieux volets gris sur le calcaire blond.

C'est dans la rue Soufflot que déjeunent Mathilde et Lucien...

« Et effectivement le décor avait de quoi surprendre : les murs de pierres apparentes supportaient une immense verrière en guise de plafond et sous cette verrière, profitant de la chaleur et de la lumière, courait une vigne naturelle. Plantée dans un coin, la treille s’en donnait à cœur joie. Retrouvant en liberté son atavisme de liane, elle déployait follement ses vrilles conquérantes et ses pampres encore chargés de grappes. »


Prenons un peu de hauteur avant de quitter Irancy :

« Les pentes plantées de vignes dominaient le village, ramassé dans l’espace exigu que leur laissait leur cirque. Lucien répugnait à l’admettre, mais le cliché du village niché au creux des collines convenait parfaitement pour décrire ce qu’il voyait. C’était superbe. »



46 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
© 2020 by Christine Chaumartin. Proudly created with WIX.COM